27/07/2016

Feu vert à un nouveau système pour détecter le cancer du côlon développé par Goodgut

L'innovation de ce nouveau test réside dans sa capacité à détecter les lésions précancéreuses chez les patients à partir d'un échantillon de selles avant même d'avoir des symptômes.

Le ministère espagnol de l'Économie et de la Compétitivité a accordé 1,1 million d'euros à GoodGut dans le cadre du programme Retos pour valider et développer un système non invasif de dépistage du cancer colorectal basé sur des marqueurs bactériens dans les fèces.
Le projet s'appelle l'évaluation des risques maladie intestinale pour le cancer colorectal (RAID-CRC) et durera trois ans.
L'innovation de ce nouveau test réside dans sa capacité à détecter les lésions précancéreuses chez les patients à partir d'un échantillon de selles avant même d'avoir des symptômes. Cela permettra de "réduire le nombre de faux positifs que vous obtenez avec le test de sang occulte des matières fécales, diminuer le besoin de coloscopies et aider à prévenir le cancer colorectal", explique Mariona Serra, co-fondatrice et PDG de GoodGut. RAID-CRC sera mis en œuvre pour dépister les personnes à risque moyen à élevé, c'est-à-dire les personnes de plus de 50 ans.
Le test est en cours de validation clinique, qui se terminera au cours des prochains mois, à l'Unité de Système Digestif de l'Hôpital Universitaire Dr. Josep Trueta, dirigée par le Dr Xavier Aldeguer; L'unité du système digestif de l'hôpital universitaire de Bellvitge, dirigée par le Dr Jordi Guardiola; Et l'Unité de conseil génétique de l'Institut catalan d'oncologie, dirigé par le Dr Gabriel Capellà et le Dr Joan Brunet.
Une collaboration étroite entre les institutions publiques et les entreprises est essentielle au développement de dispositifs médicaux comme RAID-CRC. «Le programme« Retos »rend possible cette action interdisciplinaire, garantissant le succès du projet», explique Mariona Serra.
* Publié par l'Institut Català de la Salut le 27 juillet 2016